Francophonie Actualités

PYEONGCHANG 2018: une victoire pour la langue française

'Article de Colette B.  écouteur-adhérente=

 

 Brillant retour en force de la langue de Molière sur la scène internationale , toutes les annonces sont faites en anglais... et en français, qui est la première langue officielle de la compétition, il aura fallu un effort collectif de l'Organisation internationale de la Francophonie et de toutes les forces vives de la francophonie.

Pour la première fois au pays du Matin calme, les adeptes de la langue de Molière ont pu se sentir «chez eux», et ce dès leur sortie de l’avion, grâce à une signalétique en français qui les aura accompagnés jusqu’aux sites de compétition de PyeongChang.

Fleur Pellerin, ancienne ministre française de la Culture et de la Communication, Sud-Coréenne de naissance, qui était présente à Pyeongchang en tant Grand témoin de la Francophonie a déclaré : « je suis très satisfaite de voir que le français est bien présent dans le village Olympique, à l'aéroport d'Incheon et puis surtout dans les annonces officielles. Notamment pendant la cérémonie d'ouverture… C’est vraiment très émouvant. J’ai été très touchée d'entendre certaines annonces en français, notamment lorsque la délégation de la Corée a défilé.»

Depuis 2004, il est de tradition qu’un “Grand témoin” soit désigné pour veiller au respect de la règle 23 de la Charte Olympique en vertu de laquelle “la langue française est, avec l'anglais, la langue officielle des Jeux Olympiques”.

A noter que la francophonie est présente dans tous les domaines majeurs du monde que soit l'éducation, l'économie, le maintien de la paix et d'autres encore. «La langue française en francophonie est un levier, un trait d’union pour agir et pour faire: penser, entreprendre, innover, inventer et construire la paix», nous dit Michaëlle Jean,  La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie, qui avait également fait le déplacement et qui qualifie la langue française de « langue de charme ».

D’après l’article de Anh Tuan pour VOV 5 le 23.02.2018

 


« …des étoiles plein les yeux… »

Grâce à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), sept jeunes reporters francophones de provenance très diverses, (Sénégal, Nouvelle Calédonie, Cambodge, Vietnam etc..) ont pu faire le voyage de PyeongChang pour les Jeux Olympiques  2018.

Il y aura eu le choc thermique, le décalage horaire, la fatigue, mais surtout une expérience inoubliable avec la découverte des sports d’hiver, du Centre de Presse (MPC) et la rencontre de grands noms du journalisme…

VOV a suivi de près les J.O. d’Hiver en Corée et nous rapporte que les volontaires francophones qui viennent de vivre 2 semaines d’émotions fortes envisagent de se rendre à Tokyo en 2020… à condition d’avoir appris un peu de japonais d’ici-là.   (Source VOV)

 


L’OIF a formé des journalistes francophones pour les J.O. d’Hiver

qui ont eu lieu du 9 au 25 février 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud)

(Information sur le site de VOV : La Voix du Vietnam)

 

Durant une semaine, fin 2017, une quinzaine de jeunes reporters venant de différents horizons - Laos, Cambodge, Nouvelle-Calédonie, Vietnam… - se sont retrouvés pour suivre cette formation, parrainée par le Bureau régional de l’Asie-Pacifique (BRAP) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Sous la guidance d’Alain Mercier, le rédacteur en chef du site «FrancsJeux», qui est spécialisé dans le sport, ils ont appris ou réappris en quoi consistent les jeux dans leur version hivernale. 

Dans le cadre de cette formation, les participants ont pu visiter la rédaction du Courrier du Vietnam, le seul journal en français du pays, relevant de l’Agence Vietnamienne d’Information, et l’opérateur K+, filiale de la fameuse chaîne de télévision française Canal Plus.  

Les plus chanceux sont donc allés à Pyeongchang... 

      


 

LA LANGUE FRANÇAISE COMME TRAIT D’UNION

(Article de Colette B. écouteur-adhérente Radio DX))

Programme chargé pour la jeune romancière franco-marocaine Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, qui, le 6 novembre dernier était nommée « représentante personnelle » du Président de la République française pour la francophonie et qui, à  ce titre siègera au Conseil permanent de la Francophonie.

Le 23 novembre, elle s’est entretenue avec Michaëlle Jean Secrétaire générale de l’OIF.

Cette dernière a évoqué les grands enjeux de la Francophonie actuelle centrée sur des actions concrètes dans les domaines de l’éducation, la formation, l’innovation, l’économie, le numérique, la culture, la démocratie, les droits et libertés, la sécurité, avec la langue française comme trait d’union.

 

Le 1° décembre, l’émission de la KBS : Séoulscope nous informait avoir eu le plaisir de rencontrer Leïla Slimani venue parler de son livre « Chanson Douce » au pays du Matin Clair.

A cette occasion, la jeune représentante personnelle du Président de la République française pour la francophonie a donné une conférence auprès des étudiantes de l’Université féminine Ewha.

Leïla Slimani s’apprête désormais à voyager énormément pour transmettre son amour de la langue française auprès des pays du monde entier soulignent les journalistes de Séoulscope.

Pour en savoir plus  :   https://www.francophonie.org/entretien-Michaelle-Jean-Leila-Slimani-4833...